Traditions War: a pathway to peace

- French Canadian -

Deuxième Chapitre

Comment le Service NA a Pris sa Forme


 

 Deuxième Chapitre

 Comment le Service NA a Pris sa Forme

 Ca nous a pris longtemps pour réaliser que certains des ces premières réunions n’avaient rien à faire avec la fondation d’une fraternité. Ils étaient des efforts courageuses pour créer un lieu ou des dépendants cherchant le rétablissement des 12 Étapes, pouvaient aller. Ce fut plus tard que nos efforts de créer les choses nécessaires pour faire une Fraternité, les choses telles qu’un Bureau des Services Mondiaux, le Texte de Base et les nombres de gens qui occupent notre structure de service à travers le monde. Lorsque les choses allaient mal, nous y laissions un sentier de membres, tous aimant NA, avec les cœurs brisés. Il nous est difficile pour nous d’acheter et de s’engager à un rêve et, c’est tout ce que NA était à l’époque.

 Greg P était devenu abstinent en 1970 avec approximativement vingt groupe connus de NA de au monde. Greg y allais à tout ces groupes dans le sud de la Californie. Il avait un habit d’affaire et un job qui lui permettait le temps et un bureau pour le faire. Son histoire de rétablissement a été dans le Petit Livre Blanc sous le titre de « J’étais différent ». Il est devenu fervent impliqué dès le début. Jimmy K. étais son parrain et durant certaines périodes de maladies, on prenais soins de Jimmy chez  Greg à North Hollywood, en Californie. Greg à souvent fait des propos considérés. NA est devenu en existence grâce a des membres qui prenais un engagement envers NA comme programme de rétablissement. Greg a commenté, « ca prend une certaine sorte d’insanité (ou de folie) pour miser sa vie sur quelque chose qui n’existe pas. »

Avec son cadeau spécial, Greg fleurissais sur l’atmosphère au BSM et lorsqu’il avais deux ans d’abstinence, il a commencer le travail sur une structure de service. Il était sur le Conseil des Syndics (le CSM / Conseil des Service Mondiaux) et il était époustouflé que nous n’avions aucune structure. Il s’est mis à consulter, non seulement la structure des AA mais aussi celle du Magna Carta et autres documents et a écrit une simple structure qui a gagné le soutiens du Conseil des Syndics  en 1975. ce manuel a été appelé « l’Arbre NA ». alors, en 1976, la 1ière Conférence des Services Mondiaux (CSM) a eu lieu (dans quel ville ?) avec peu de choses accomplis étant donné la jeune âge de la Fraternité à l’époque. Il y avait environs deux cents réunions à travers le monde. Sur une période de deux ans entre 1973 et 1975, il a écrit la structure séminale de service qui a commencé tout pour l'expansion du rêve NA dans une réalité positive. La structure appelait pour que les représentants de groupes tiennent des réunions locales. Aussi, les représentants locaux ou de secteurs iraient à un comité régional qui, à leurs tours, enverraient leurs représentants à une conférence mondial. Le bureau des services mondiaux fournirait les services primaires tout au long de l’année sous la direction du Conseil des Syndics. L’Arbre NA est inclus dans son entier dans les attaches de ce livre.

 De vigoureux efforts à Lexington et autres villes ne peuvent être niés. Il se peut que ce n’étais pas le temps pour NA à l’époque. La peur totale et la caractérisation négative des dépendants a beaucoup changé dans les années 1960 et 1970. Tandis que certains disent que Danny Carlson a eu l’idée qu’une personne populaire / célèbre deviens abstinent et mène de front une nouvelle période de croissance et de reconnaissance, cela ne c’est jamais produit. Il devait y avoir une sorte d’engagement et de service même pour que NA existe à l’époque. L’idée que des dépendants ce souci et partagent pour l’un l’autre ainsi que de la soumission, la foi, et l’inventaire doit avoir été des armes puissantes pour le rétablissement. Nous avons aucuns des écrits de cette époque, alors attendons à ce qu’il y en aies et évitons les erreurs de la spéculation. Le facteur spirituel semble être qu’aussi longtemps que des dépendants se réunissent dans le but de se rétablir, le rétablissement a lieu. L’acte de venir ensemble avec le rétablissement en tête semble générer de l’air, les éléments essentiel, si nécessaire.  Pour cette journée, et chaque autre jours que cette action est répété, le rétablissement aura probablement lieu. Ceci nous le savons de notre propre expérience. Le rétablissement, depuis 1970 est assez bien connu par plusieurs témoins vivants. (obtenir les extraits de ‘the Key’ (la Clef) pour présenter des échantillons du langage et du senti provenant de Lexington Kentucky, Angola en Louisiane et possiblement d’autres institutions carcéral au Texas.)

 En juillet 1953, Jimmy Kinnon tout avec d’autres, se sont réunis à Los Angeles pour former un groupe d’entraide pour dépendants. Le nom à l’origine proposé par le groupe était AA/NA. Jimmy à souligné que les AA ne leurs permettrais pas d’utiliser le leur nom. Le bureau de Services Généraux des AA à New York fut contacté pour obtenir la permission d’utiliser le nom. La permission n’a pas été accordée et le groupe devin Narcotiques Anonymes. Ils nous ont aussi généreusement encouragés d’adapter les Douze Étapes et Douze Traditions à nos besoins. Jimmy est aussi décrit comme s’ayant présenté, pour de longues périodes,  pour des réunions avec seulement un ou deux dépendants. Tandis que un ou les deux qui l’accompagnais pouvais être vue à ‘nodder’ (terme utiliser pour décrire un héroïnomane  qui louche de la tête en état de rêverie et sous l’influence) de leurs ‘fix’, ils continuaient à revenir. A travers les années 1950, 1960 et particulièrement les années 1970, il était constamment et de quelque façon, impliqué.

 Dans les années 1970, un bureau fut établi avec le soutien général du Conseil de Service Parental, le précurseur du Conseil de Syndics des Service Mondiaux (WSB). Nous n’avions aucune structure de service écrite mais nous avions les pièces à constructions. Nous avons des cassettes du 20ième et 21ième Anniversaire de NA avec Jimmy K qui parle. Il est vibrant et puissant dans son esprit et livraison et aucun autre homme ou femme parle avec son autorité et engagement au NA.

 Sa table de cuisine était l’emplacement de plusieurs, plusieurs discussions et sessions de ‘brain storming’ de fin de soirée. Le bureau est devenu le Bureau des services Mondial de NA (BSM)

 Le Congrès Mondial de NA a aussi débuté en 1971 and durant cette même période c’était un évènement annuel, vous pouviez reconnaître le congrès par l’année.

 En 1977 au autre tentative a été fait durant le WCNA à San Francisco. Seulement un RSR c’était présenté, celui du Sud de la Californie. Le RSR de la seule autre région existante du Nord de la Californie ne pouvais venir et encore une fois, rien ne pu être accompli. Rendu en 1978, Greg était Président du Conseil des Syndics et il est entré à la Conférence des Services Mondiaux avec une liste de propositions permettant la transformation de la Conférence des Services Mondiaux d’une idée dans l’Arbre NA (NA Tree) en une réalité. Des membres du Sud et du Nord de la Californie y étaient avec des membres de la Georgia (insérer les autres états ici). L’excitation grandissait au fur à mesure que plus en plus de membres saisissaient l’air  de joie et liberté qui imprégnait la petite, Fraternité en croissance.

 Le Congrès Mondial a déménagé de San Francisco en 1977 à Houston, Texas en 1978. Trois cents dépendants se sont présentés, environs cent de la Californie. Les membres Californiens ont fait une immense effort pour transmettre le message aux membres du Mi-Ouest et de la côte de l’Est. La côte de l’Est incluait le profond Sud. Tandis que la communauté à Houston travaillait héroïquement à préparer et présenter un congrès, la croissance était lente au Texas mais, une Fraternité solide y pris racine et plusieurs des même membres sont propres aujourd’hui !

 En 1979, au Sud de la Californie, un grand groupe d’environs cinquante membres se sont présenté des alentours du pays, pour la (WSC) Conférence des Services Mondiaux. Ces membres représentaient, généralement par États, les nouveaux territoires là ou NA grandissait. Ils étaient pleins de questions, d’idées et d’énergie pour aider.

 Le Congrès Mondial de 1979 fut tenu à Atlanta en Georgia. Les membres sont venus du Tennesse, de l’Ohio, de la Floride, les Carolines, l’Alabama, la Louisianne, le Kentucky, la Pennsylvanie – simplement tout partout ! Bo S et Pat L étaient ensemble pour-coordonner le Comité Congrès. Bo a téléphoné l’Ouest demandant des lignes de guides de service pour l’aider à présidé le plus grand des congrès de NA. Il n’y en avait aucun à être obtenu du BSM (Bureau des services Mondiaux), du CSM (Conseil des Services Mondiaux) ni des congrès antérieure à Houston en 1978 et San Francisco en 1977. alors des dépliants ont été imprimés, des ententes ont été convenues avec le Sheraton Biltmore sur West Peachtree et le congrès a attirer des membres de tout partout de la cote Est des États-Unis avec plus d’une centaine de la Côte Ouest. Il devenait évident que l’ingéniosité et le tact étaient requis pour faire du service dans NA car il n’y avait tout simplement aucune ressources pour guider nos gens. « Garde ça Simple » « Rend ça Agréable » fut le slogan sur plusieurs de nos dépliants NA ainsi que « Aucun Dépendants Retourné/ Refusé/Rejeté». Etant une jeune Fraternité, tout le monde se connaissaient, habituellement du début de leurs rétablissements. Ça nous rendait proche et nous avions les liens de nos souffrances et le désir pour le rétablissement.  Les expériences d’apprentissages, devenir abstinent et apprendre le Mode de Vie NA nous donnaient un degré d’unité inhabituel.

Chapter Two

How NA Service Took on Its Form

It took us a long time to realize that some of these early meetings had nothing to do with founding a fellowship. They were courageous efforts to create someplace where addicts seeking 12 Step recovery, could go. It was later that our efforts to create the things it takes to make a Fellowship, things like the WSO, the Basic Text and the many members who people our service structure world-wide. When things went wrong, we left a trail of broken-hearted NA lovers. It is hard for us to buy into a dream and that is all NA was back then.

 

 

Greg P. got clean in 1970 with around twenty known NA meetings in the world. Greg went to all of them in Southern Cal. He had a business suit and a job that left him with time on his hands in an office. His recovery story went in the Little White Book as “I was Different.” He became ardently involved from the beginning. Jimmy K was his sponsor and during some periods of illness, Jimmy was cared for at Greg’s home in North Hollywood, California.  Greg often made thoughtful statements. NA came into existence by members making a commitment to NA as their recovery program. Greg commented, “It takes a certain brand of insanity to bet your life on something that doesn’t exist.”

 

 

With his special gifts, Greg thrived on the atmosphere at WSO and when he was two years clean, he began work on a service structure. He was on the Board of Trustees (WSB) and it galled him that we had no structure. He consulted not only the AA service structure but also the Magna Carta and other documents and wrote a simple structure that won the support of the Board of Trustees in 1975. This manual was called the NA Tree. So in 1976, the 1st World Service Conference (WSC) was held (what city?) with little done due to the youth of the Fellowship at the time. There were around 200 meetings in the world. Over a two year period between 1973 and 1975, he wrote the seminal service structure that began it all for expansion of the NA dream into a positive reality. The structure called for meetings of group representatives at area meetings. Also, area reps would go to a regional committee which in its turn would send representatives to a world service conference. The world service office would provide primary services all year long under the direction of the Board of Trustees. The NA Tree is included in its entirety in the appendix of this book.

 

 

 Vigorous efforts in Lexington and other cities cannot be denied. It may not have been time for NA back then. The total fear and negative characterization of addicts shifted a great deal in the 1960’s and 1970’s. While some say Daniel Carlson had the idea that some famous person would get clean in NA and herald in a new period of growth and recognition, that never happened. There has to have been some commitment and service for NA to even exist back then. The idea of addicts sharing and caring for one another along with surrender, faith and inventory has to have been potent weapons for recovery. We have no writings from back then, so let’s wait until some show up and avoid the errors of speculation. The spiritual factor seems to be as long as addicts gather for purposes of recovery, recovery takes place. The act of coming together with recovery in mind seems to generate the elements needed out of thin air, if necessary. For that day, and any other days the actions are repeated, the recovery will likely take place. This we know from our own experience. Recovery since 1970 is pretty well known with several living witnesses. [get excerpts from the Key to present samples of the language and feeling of recovery coming out of Lexington in Kentucky, Angola in Louisiana and possibly another Federal facility in Texas. - ]

 

 

 In July of 1953, Jimmy Kinnon along with others got together in Los Angeles to form a self-help group for addicts. The original name proposed by the group was AA/NA. Jimmy noted that AA would not let them use their name. The AA General Service Office in New York was contacted to get permission to use the name. Permission was denied and the group became Narcotics Anonymous. They also very generously encouraged us to adapt the Twelve Steps and Twelve Traditions to our needs. Jimmy is described as showing up for meetings with only one or two addicts present for long periods of time. While one or both could be nodding out from their fix, he kept coming back. Through the fifties, sixties and especially the seventies, he was constantly involved in some way.

 

 

In the 1970's, a office was established with the general support of the Parent Service Board, the fore runner of the NA World Service Board of Trustees (WSB). We had no written service structure but we had the building blocks. We have tapes of the 20th and 21st Anniversary of NA with Jimmy Kinnon speaking. He is vibrant and forceful in his spirit and delivery and no other man or woman speaks with his authority and commitment to NA.

 
    His kitchen table was the site of many, many late night discussions and brain storming sessions. The Office became the NA World Service Office (WSO). 

 
    The NA World Convention also started in 1971 and during the time it was an annual event, you could tell the Convention by the year.


In 1977 another attempt was made during the WCNA in San Francisco. Only one RSR showed up, the one from Southern California. The RSR from the only other existing region in Northern California couldn’t come and again little was accomplished. By 1978, Greg was Chairman of the Board of Trustees and he went into the WSC with a list of enabling motions that transformed the WSC from an idea in the NA Tree to a reality. Members from Northern and Southern California were there along with members from Georgia [list other states here]. Excitement built as more and more members picked up on the air of joy and freedom permeated the small, growing Fellowship.

 

 
     The World Convention had moved from San Francisco in 1977 to Houston, Texas in 1978. Three hundred addicts showed up, about a hundred from California. Californian members made a stupendous effort to carry the message to members from the Mid-West and the East Coast. East Coast included the deep South. While the community in Houston worked heroically to put on the convention, growth was slow in Texas, but a solid Fellowship took root and many of the same members are clean today!

       

In 1979, a large group of fifty or so members showed up from around the country for the WSC in Southern California. These members represented, usually by state, the new areas where NA was growing. They were full of questions, ideas and energy to help. 

 

 The 1979 World Convention was held in Atlanta, Georgia. Members came from Tennessee, Ohio, Florida, the Carolinas, Alabama, Louisiana, Kentucky, Pennsylvania - just everywhere! Bo S. and Pat L. were co-chairs of the Convention Committee. Bo called out West asking for guidelines and help with the job of chairing NA’s biggest convention. There was none to be had from WSO, the WSB or the past conventions in Houston 1978 and San Francisco in 1977. So, flyers were printed, arrangements made with the Sheraton Biltmore on West Peachtree and the convention attracted members from all over the Eastern states with a over a hundred from the West Coast. It was becoming evident that ingenuity and tact were required to do NA service because there simply were no resources to guide our people. “Keep it Simple - Make it Fun” was a slogan on many NA Flyers along with “No Addict Turned Away.” Being a young Fellowship, everyone knew one another, usually from the beginning of their recovery. It made us close and we had the bonds of our pain and desire for recovery. The learning experiences getting clean and learning the NA way of life gave us an unusual degree of unity.


 

 

 Thanks Again!


Hit Counter hits in 2004!

Home


Reprinted from the 
Traditions War: a pathway to peace
2003 Form

N.A. FELLOWSHIP USE ONLY
Copyright © December 2001
Victor Hugo Sewell, Jr.

NA Foundation Group
6685 Bobby John Road Atlanta, GA 30349 USA

404.312.5166

nawol@nawol.org 

All rights reserved. This draft may be copied by members of Narcotics Anonymous for the purpose of writing input for future drafts, enhancing the recovery of NA members and for the general welfare of the Narcotics Anonymous Fellowship as a whole. The use of an individual name is simply a registration requirement of the Library of Congress and not a departure from the spirit or letter of the Pledge, Preface or Introduction of this book. Any reproduction by individuals or organizations outside the Fellowship of Narcotics Anonymous is prohibited. Any reproduction of this document for personal or corporate monetary gain is prohibited.

Last update January 12, 2006